Reines de nos accessoires: Les Couronnes de Victoire!

Reines de nos accessoires: Les Couronnes de Victoire!

En mai, faisons ce qu’il nous plaît…et regardons de plus près le magnifique travail d’orfèvre florale d’une créatrice au talent infini suivant ses rêves de petite fille…

Le genre de création qui fait palpiter les cœurs de Las Sirenas Incaicas pour plusieurs raisons que nous voulons vous dévoiler ici. Comme son nom l’indique, Les Couronnes de Victoire c’est avant tout des couronnes dont il s’agit et toutes de fleurs naturelles et stabilisées.

Un accessoire qui nous est familier d’abord grâce à Frida Kahlo bien sûr! Une de nos Muses qui nous guide dans nos choix aussi bien esthétiques que philosophiques tant sa personnalité et sa figure ont œuvré non seulement pour l’Art mais aussi pour le rôle incroyable qu’elle a joué dans l’émancipation de la femme et la naissance de la femme-artiste sur la scène publique. Et voilà encore une manière bien à nous de faire des liens entre une créatrice contemporaine coup de cœur et notre Eldorado de la Mode bercé par les inspirations latino-américaines. En effet, la plupart du temps, l’artiste Frida Kahlo était parée de cet accessoire qui n’appartenait alors qu’à elle et cette couronne de fleurs ainsi que son légendaire mono-sourcille suffisent à la représenter, à la deviner! Derrière cet accessoire de toute beauté et porté gracieusement dans une élégante coiffure nattée entremêlée, Frida pouvait exprimer toute sa féminité et peut-être même son aura de divinité que la postérité lui a accolé après sa mort et par-delà son œuvre. Après tout, quelle femme ne mérite pas de couronne?! Et la couronne de fleurs est telle une réminiscence de notre âme de petite fille, fillette qui lorsque la saison le permet se met à cueillir des fleurs, glaner quelques brindilles ici et là et les assembler. Quelle petite fille n’a jamais eu l’idée de porter une fleur à côté de son oreille comme un ornement directement offert par la nature, aussi joli qu’éphémère le temps d’un instant de bonheur? Mais si les fleurs sont le cortège naturel et sempiternel des évènements heureux, des mariages en particulier, elles sont aussi le dernier accompagnement esthétique de chaque être vers son ultime demeure et ce dans pratiquement toutes les cultures du monde. De toute façon, il existe presque autant de fleurs que de femmes dans le monde, n’est-ce pas? Chacune à sa couleur, son feuillage, sa saison, son odeur bien sûr et sa symbolique propre. Ensemble, elles composent un subtil langage codé que seuls ceux qui s’y intéressent peuvent percevoir… Donc, il n’est guère étonnant que cet accessoire magnifique soit quasiment indissociable de la parure de notre chère Frida qui aimait également à se vêtir de la manière la plus vernaculaire et Mexicaine possible en particulier avec sa robe « Tehuana » dont nous avons déjà parlé dans divers articles du blog 🙂 Et elle ne faisait pas l’impasse sur les bijoux qui lui conféraient alors une allure de reine des temps modernes malgré ses nombreux handicaps cruels.

L’ornement embellit et peut même détourner un défaut, le faire oublier des yeux qui regardent la femme qui sait se révéler sans tricher… C’est le cas avec Les Couronnes de Victoire. Depuis quelques temps, nous pouvons observer une vraie « mode » du style Bohème, Folk et notamment en ce qui concerne l’univers de la mariée auquel le travail de la créatrice dont nous vous parlons est rattaché. Mais si comme pour les bijoux Fantaisie, il existe de tout et parfois de mauvais goût (Ce qui distingue pour nous, les bijoux fantaisie de pacotille avec les véritables bijoux de « Haute-Fantaisie », cf., voire nos autres articles à ce sujet), c’est pourquoi nous suivons de près les créations des Couronnes de Victoire car de son compte instagram à son site internet en allant jusqu’à son atelier, tout respire la beauté, une certaine pureté liée à un savoir-faire authentique et une volonté de célébrer ce qu’offre la Nature aux femmes en terme de parure et d’ornements…

Il est rare d’observer une telle harmonie, une telle créativité à travers un « simple » accessoire. En effet, cette artiste florale a su dépoussiérer cet objet qui existe au moins depuis…toujours! Et lui redonner ses lettres de noblesse en lui conférant un aspect indéniablement Mode et frais, chic et jeune, intemporel et joyeux. Les Couronnes de Victoire c’est aussi un véritable répertoire où l’on peut en tant que future mariée ou tout simplement pour se faire plaisir à un évènement festif, piocher et trouver ce qui nous correspond, qu’on soit classique ou totalement originale- mais dans tous les cas, l’élégance et le raffinement sont au rendez-vous!

On sent l’inspiration également venue du monde de la Haute-Couture qui donne à chaque collection (lookbook), un cachet de « créateur », un supplément d’âme et d’histoire à ces accessoires qui ne demandent qu’à vivre de belles choses!

Las Sirenas Incaicas partagent avec vous leur palmarès des trois collections favorites:

http://www.pierreatelier.com/
Photographe Mariage Paris / Pierre Atelier / Paris Wedding Photographer Paris / https://pierreatelier.com
  1. « Gipsy Queen » où la mariée mise en scène évoque la nature chaleureuse et simple de la femme espagnole, souriante et profonde, toute en couleurs intenses pour raviver l’éclat blanc de sa robe. Avec ce côté Frida, en portant la couronne surmontée sur un joli chignon stricte laissant tout de même entrevoir quelques mèches romantiques pour encadrer le visage. Cette coiffe nous rappelle aussi bien sûr les chignons spectaculaires des danseuses de flamenco (que nous avons aussi été!) et des Sévillanes des Ferias pendant la Semaine Sainte. Et oui, la fleur est très souvent la touche finale du costume d’une danseuse de flamenco pour rappeler qu’elle est bel et bien ancrée dans la terre, faisant corps avec la nature. D’ailleurs, la fleur est un leitmotiv des complaintes de cante jondo soit vrai chant profond de flamenco: où l’on entend aussi bien parler de la rose que de l’œillet ou du jasmin, du coquelicot à la jacinthe. Cela se vérifie particulièrement dans les splendides textes du poète espagnol Federico Garcia Lorca qui a écrit beaucoup pour le flamenco entre autres ainsi qu’une pièce de théâtre pas nommée autrement que « Mademoiselle Rose ou le langage des fleurs »…
  2. « Venetian Dreams »où cette fois la blondeur vient renforcer le mythe du « blond vénitien » qui rappelle aussi bien les tableaux de Botticelli (cf. voir notre article sur la créatrice Chabaux!) que les sublimes campagnes de mode de Dolce&Gabbana, extravagantes, démesurées mais si riches de détails raffinés cent pour cent italien! Enfin, on notera tout de même des notes empruntées aux voisins espagnols avec là encore des fleurs vives comme différentes roses rouges associées dans la parure de couronne et de boucles d’oreilles Donatella, nous on adore carrément!
  3. Et enfin, la toute dernière collection « Provence, mon amour » , où l’aspect plus « nature » est mis en valeur. La mariée de ce lookbook rappelle un peu une « Manon des sources » gaie et insouciante mais non moins belle et fatale que les précédentes Espagnole et Italienne. Ici c’est un retour aux sources pour la créatrice comme pour nous car nous connaissons bien le Sud et la ville d’Antibes est dans nos cœurs depuis très longtemps… Cette toute dernière collection ponctue notre admiration pour Les Couronnes de Victoire et suscite des envies concrètes de mariage sur la French Riviera ou plus exactement dans cette région qui nous est si chère, sur les bords de la Méditerranée, entre mer et montagne dans un cadre naturel d’exception où les fleurs séchées répondent à la fraîcheur des embruns!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *