[views]
OPI X PERU #6 « I LOVE YOU JUST BE CUSCO »

OPI X PERU #6 « I LOVE YOU JUST BE CUSCO »

 

« Je t’aime juste parce que c’est toi Cuzco! » telle est la déclaration d’amour destinée à la capitale inca qui nomme cette nouvelle teinte rouge passion. Et nous voulons partager cette déclaration avec vous car « Qosqo »: Cuzco en quechua ou le « nombril de la Terre » est une ville pleine de mystère, de magie et de romantisme…D’abord, en arrivant sur la Place d’armes où trône la sublime et emblématique fontaine dédiée à Pachacutec, l’initiateur de l’empire inca; une impression de puissance et de majesté envahit l’espace de ce berceau de civilisation niché dans les Andes.

On se rappelle notre premier jus de fruits artisanal et délicieux acheté à Yuli, la gentille marchande de fruits et légumes du marché San Pedro, de nos premières feuilles de coca, qui après y avoir goûté pures, (juste les feuilles!), nous ont orienté vers le maté de coca, bien meilleur et réconfortant!

On se remémore également notre visite de l’incroyable et magnifique cathédrale de Cuzco, toute ornée de décorations baroques, de symboles du syncrétisme où la Vierge se déplace sur un croissant de lune rappelant que chez les peuples andins, le soleil est associé au masculin et la lune au féminin (l’or étant donc la sueur du soleil et l’argent, les larmes de la lune). Ici, dans cet édifice religieux grandiloquent, c’est une atmosphère de beauté toute puissante qui va presque jusqu’à la suffocation, un sentiment saisissant, mais cette visite -si on la combine avec celle de Sacsayhuaman juste après- la forteresse de Cuzco (« la tête du puma » car Cuzco fut édifié selon le dessin de cet animal sacré!), vous apporte alors un équilibre incomparable; entre Humanité et Nature à l’état pur…

D’ailleurs, c’est dans ces endroits où nature et culture se sont épousées pour l’éternité que l’on ressent les énergies des pierres, leur magnétisme, leurs ondes qui se diffusent! Cuzco est une expérience et ce rouge flamboyant en est une bonne interprétation; couleur du sang et d’une histoire teintée de cruauté et de passions, c’est le cœur d’une rencontre au sens fort du terme, entre Incas (ou plutôt Quechuas) et Conquistadors.

Découvrir Cuzco c’est rentrer dans un paysage de carte postale, mais pas seulement! C’est un passage unique entre la capitale historique du pays et la Sierra (la montagne ou plutôt les montagnes) qui mêle folklore, vie paysanne et andine, marché pour touristes en passant par un artisanat d’art de haute volée. Les rues sont pavées, si étroites qu’on se demande toujours comment un camion de livraison peut s’y frayer un chemin, et pourtant! Tout y est histoire et contemplation, et le ciel se charge d’une émotion particulière qui parle au cœur.

Les nuits de Cuzco sont pleine d’étoiles et de promesses d’un amour vif, profond et lyrique, rouge comme un empire. Notre dernière nuit y avait été exceptionnelle, nous avions invité notre amie Monica au restaurant gastronomique de La Cicciolina, en plein quartier central et c’est dans un décor baroque que nous nous sommes bien régalées! Après ce beau dîner, nous avons vécu une soirée riche en émotions, forte de souvenirs et de fous rires. En entrant dans la petite boutique d’artisanat d’Andrea, la gérante enceinte, celle-ci s’étonne de voir des jumelles et s’amuse avec nous comme avec des petites poupées tant répandues par-delà les Andes. Elle nous pare de jupons traditionnels, de coiffes de « cholas » (peuple indigène du plateau andin), et nous retrouvons même une famille péruvienne qui a parcouru le Huayna Picchu avec nous, c’est une euphorie de chants et de rires entremêlés, de joie et de danse improvisées, un moment magique! En souvenir, le père de famille décide de nous offrir, à Olyanna et moi, des petites statuettes représentant les taureaux de Pucara: un symbole d’union et de fécondité qui porte bonheur aux familles là-bas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *