[views]
Miss Pandora, Ode à la Mode!

Miss Pandora, Ode à la Mode!

Quand les blogueuses parlent de blogueuses…

L     Littéraire illustratrice des plus belles pages
O    Odalisque du Présent reflétant le passé dans les prémices de l’avenir
U    Unique en son genre mélodramatique
I      Icône de la Beauté sublimée telle que Charles Baudelaire la voyait
S    Sirène de la Seine arborant ses trésors sur les quais
E    Entraînant dans son sillon « Luxe, calme et volupté »
E    Envoûtant parfum de nostalgie et de fraîcheur
B    Bouquet enivrant de milliers de fleurs
E    Elle demeure parfois
L     Laconique
P    Paris de carte postale et de poésie, la prose mêlée à l’Ambroisie
A    Art Décoratif et Nouveau à chaque état
N    Nuée de nouveautés sous un ciel étoilé
D    Divinité de la Mode avec une majuscule incontestée
O    Olympe de Gouges et féminisme en sa poignée de mains
R    Rares sont les égéries de ce nouveau monde
A    Apothéose d’élégance et de grâce, de culture et de savoirs
« Louise est belle Pandora »!
       Et dire que j’ai eu le plaisir de la rencontrer, (en mars dernier, déjà!). J’ai eu le privilège d’être une des gagnantes d’un petit concours organisé par Miss Pandora via Instagram! J’ai donc pu non seulement assister à une « Masterclass » de maquillage autour de la marque Shiseido au Salon Opéra des cultissimes Galeries Lafayette du boulevard Haussmann (où ma sœur et moi avions travaillé il y a déjà longtemps…) et rencontrer Louise dans un cadre chic et convivial. J’ai apprécié sa beauté en personne et surtout son naturel décontracté et amical qui fait du bien sans oublier que ce qui était génial c’est d’avoir pu prolonger ce petit cours de maquillage exceptionnel autour d’une discussion sur pas mal de choses dont le féminisme (c’est venu comme ça!) avec également quelques unes des invitées du concours…
(Journée du 29 mars 2017 au Salon Opéra des Galeries Lafayette Haussmann, Paris avec entre autres, les blogueuses Daphné du blog Mode and the City, Miss Pandora (Louise Ebel) pour une Masterclass de maquillage par Shiseido).
Une rencontre qui donne envie d’autres avec l’ambassadrice du glamour à la Française! D’un glamour sophistiqué et haut en couleurs ainsi qu’en références artistiques, un glamour comme las Sirenas Incaicas en raffolent!!!
      Ce bref petit poème- acrostiche sans prétention est réellement ce que m’inspire le Blog de Louise Ebel alias Miss Pandora! Et si Las Sirenas Incaicas ont fait le choix de vous en parler, ce n’est pas ou plus pour la faire connaître car sa notoriété dépasse de loin notre cher blog, mais la Miss en question est l’une des pionnières en la matière (son blog datant de 2008 et si vous voulez en savoir plus , je vous invite à lire son « A propos 2.0 »! sur son…Blog bien sûr! http://www.misspandora.fr/miss-pandora-louise-ebel/apropos/). J’avais envie de faire une petite mise en abîme : des blogueuses parlant de blogueuses car après tout c’est le seul et unique Blog de Mode qui nous parle et nous inspire.
(Avec Ringo, adorable petit Corgi :))
      D’abord, c’est véritablement un blog qui présente du contenu et pas seulement, ni même aucune recette beauté banale et pas uniquement de la publicité en masse pour tous les produits cosmétiques possibles et imaginables. Ce sont différents articles avec du texte et des images/ photos- ô combien qualitatives autour de thèmes variés et de rubriques organisées.
Un de nos grands points communs avec Miss Pandora, il y en a plein : l’amour de l’Art, la Littérature, l’Histoire de l’Art, les Voyages, Paris etc. mais soulignons-en un en particulier: aimer se déguiser, [plus encore pour Miss Pandora en tous cas], se métamorphoser! Tantôt en silhouette anonyme mais sublime d’un style vestimentaire qui n’existe plus et qui s’ancre à merveille dans un contexte historique des plus riches, tantôt en personnage magistral de théâtre ou de peinture comme dans « Frida » (février 2014)*, Belladone (février 2017), Sabrina (novembre 2016), pour ne citer que quelques exemples de son éventail incroyable de métamorphoses!
*Nous allons revenir sur Frida!
(Ci-dessus, en Belladone et Sabrina pour la troisième photo)
Las Sirenas Incaicas retiennent aussi « Les Demoiselles de Rochefort« , (avril  2016 ») rappelant la comédie éponyme de ce « jeu de jumelles » remarquablement orchestré! Et nous, c’est en Siamoises que nous nous étions transformées le temps d’un jour pour le carnaval du lycée…
VOYAGE EN TERRE MAYA AU YUCATAN
(Magnifique portrait en Frida des temps modernes, las Sirenas Incaicas notent le pendentif Camille Enrico, créatrice de talent qui fera partie de nos pépites coup de cœur sur le blog! Ayez l’œil ;))
           *C’est naturellement avec ses photos de son récent voyage au Mexique que nous avons eu envie d’illustrer ce nouvel article inédit! Et le récit que Miss Pandora fait de son séjour au pays de Frida et Diego nous a beaucoup touché de par sa plume à la fois précise et le ton naturel employé. D’abord, nous voulons vous parler de cet article parce qu’il aborde l’Amérique Latine sur le blog qu’on préfère, puis parce qu’il révèle encore une fois de plus, de nombreux points communs partagés avec notre Muse de la Mode!
Si c’est du Pérou que las Sirenas Incaicas sont tombées amoureuses depuis l’enfance, nous rêvons de découvrir également l’autre plus grand foyer de civilisations pré- colombiennes, le Mexique et de sillonner aussi bien les sites antiques, les marchés et les plages paradisiaques, les cenotes et les ateliers d’artisanat que de marcher dans les pas des géants Diego Rivera et Frida Kahlo!
et http://sirenas-incaicas.com/index.php/2016/11/21/exposition-mexique-1900-1950-diego-rivera-frida-kahlo-jose-clemente-orozco-et-les-avant-gardes-grand-palais-5-octobre-2016-23-janvier-2017/ . J’ai moi-même (Olyanna) étudié de très près Diego Rivera puisque mon sujet de Master 1 à la Sorbonne (Paris IV) n’était autre que « Diego Rivera et le cubisme« ! Et j’ai eu le privilège de suivre les cours excellents et passionnants de M. Christian Duverger et du très cher M.Daniel Levine que je salue ici avec mon plus grand respect et ma pieuse nostalgie pour ses leçons magistrales au sens propre du terme sur les mondes pré-hispaniques.
Ici, je voudrai souligner le parallélisme entre Frida et Miss Pandora! Car cet article en Terre Maya me replonge dans une véritable passion pour le Mexique encore inconnu pour ma sœur et moi… Voici ce que j’ai écrit à propos de Frida Khlo dans ma petite critique sur l’exposition « Frida Kahlo- Diego Rivera, l’art en fusion » (cf. premier des deux liens cités auparavant), et qui aujourd’hui me fait sourire en pensant à Louise Ebel et ce qu’elle a crée avec son blog riche de tant de références!
« (…) Œil photographique et sens du détail, coloré et agrémenté ; c’est une peinture sincère et humaine qui émerge de ses entrailles. Elle a la faculté de très bien représenter l’anatomie humaine, mais aussi de retranscrire une sorte de dignité de ses sujets, pourtant parfois difficiles à regarder… Si certains peuvent mettre du côté du narcissisme la multitude d’autoportraits qu’elle réalise, Frida se montre altruiste et toujours en quête de vérité.(…) »
 
      On peut dire que ce que construit cette blogueuse de génie est comparable (dans la démarche artistique) à une partie de l’œuvre immense de l’artiste peintre mexicaine. En effet, cela peut paraître très audacieux comme point de vue, voire carrément exagéré mais je suis de cet avis! Au fil de ses thèmes, métamorphoses, mises en scènes, Miss Pandora invite le spectateur (via les clichés de ses très bons photographes et également via les réseaux sociaux, cela va de soi aujourd’hui…) à contempler la beauté dans ce qu’elle a de plus artistique, théâtral et intime.
        D’accord, elle a le physique pour- mais je vous arrête tout de suite car quand on creuse un peu (d’abord dans la lecture de son blog puis en la rencontrant), cet argument n’est pas valable pour elle qui a commencé à bloguer d’abord pour apprendre à se décomplexer! Et là, je trouve mon parallélisme pertinent (sans vouloir être prétentieuse! :)) car c’est d’abord pour se reconstruire aussi bien physiquement que psychologiquement que Frida Kahlo a commencé à se peindre, à scruter chacun de ses détails propres, de ses airs les plus joyeux aux plus mélancoliques souvent. Miss Pandora se place ici en partisane de la Beauté imparfaite qui colle non pas à un idéal dicté par les codes de notre société actuelle qui a tendance à flatter les instincts les plus triviaux notamment via les réseaux sociaux également. Elle porte un message d’une beauté à la fois tolérante et sacrée, ouverte et sacralisée et cela, nous le partageons profondément avec elle.
       Ce n’est pas pour rien, (comme nous l’écrivons aussi dans notre A propos http://sirenas-incaicas.com/index.php/a-propos/, (qu’on vous promet d’actualiser bientôt!!), que nous avons choisi l’image de la Sirène pour devenir des personnages de blog! En effet, la Sirène n’est-elle pas l’archétype d’une Beauté à la fois idéale et imparfaite? Mi-femme, mi-poisson, se hissant à travers les flots, nageant allègrement parmi les ondes…la Sirène incarne aussi bien la petite fille fragile et rêveuse que la femme fatale et séductrice qui sommeille en nous. Notons ici pour l’anecdote, que Louise Pandora arbore un joli et discret petit tatouage d’ancre marine sur sa poitrine tandis que nous arborons chacune un « tatoo-totem » comme nous les appelons (pour plus d’infos à ce propos, suivez ce lien: http://sirenas-incaicas.com/index.php/2017/08/06/tatoos-et-totem/) figurant une petite sirène inca emprunte de mystère et de symbolisme.
Les années passent, les siècles filent à l’allure de la lumière, les médiums changent mais la démarche artistique, l’inspiration, le génie traversent le temps!
        Vous l’aurez compris, pour las Sirenas Incaicas, Louise Ebel Pandora, est un Monument d’inspiration! Sans vouloir la copier-ce serait complètement vain et stérile-, nous nous inspirons de son travail et sa manière de bloguer. Nous avouons que nous aimerions avoir des séances photos aussi resplendissantes 🙂 mais nous pensons que nous pouvons réellement créer notre propre style et manière d’appréhender le monde à travers notre Eldorado de la Mode!
C’est sur cette dernière expression phare que nous employons tout le temps que je conclue cet article pas comme les autres car elle va passer de sous-titre de notre blog au titre! Comprenez (pour plus de fluidité dans notre communication! Nous aussi on évolue! Work in Progress!!!) : L’Eldorado de la Mode (par) Sirenas Incaicas!

Hasta pronto!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *