[views]
Noël Brésilien par Cristina Cordula pour Tati

Noël Brésilien par Cristina Cordula pour Tati

       Je profite des fêtes de fin d’année et d’une nouvelle collection capsule chez Tati, oui-oui! Par la papesse du style; Cristina Cordula. Prenant appui sur le mince catalogue de cette enseigne si populaire du prêt-à-porter/ Déco/Cosmétiques/ Gadgets divers et variés, on peut dire que le résultat est réussi car ça donne envie! La styliste a développé une collection aux accents exotiques pour évoquer ses racines: le Brésil et en plein hiver, ça fait du bien! Réunissant Mode et Déco, Cristina Cordula appose sa griffe pour une marque qui fait rimer son côté « cheap » avec une certaine qualité (car elle perdure maintenant depuis 1948! et le rapport qualité-prix reste imbattable!).
NB: C’est votre première visite? N’oubliez pas d’aller lire notre A PROPOS pour en savoir plus sur l’identité de Sirenas Incaicas.

Niveau déco/ ambiance, on y trouve des objets sympas aux lignes épurées et à la fantaisie maîtrisée par des camaïeux de couleurs frais et raffinés. Un joli fauteuil, des boîtes de rangement aux motifs papier-peint, des coussins imprimés « jungle » tendances, des bougies « ananas » également très en vogue ces derniers temps…tout un univers harmonieux où chacun peut s’offrir ce dont il a envie sans complexe!

catalogue-noel-tati
Mais au-delà de cette ligne inédite vraiment chouette, j’aimerais vous parler de Cristina Cordula et de son aura sans précédent! En effet, d’abord mannequin pour des grandes maisons comme Yves Saint Laurent, Chanel ou Dior, passionnée invétérée de mode éclectique, elle se voue à sa passion et devient aussi présentatrice télé et finit même par avoir ses propres émissions…Pour ce portrait, je me réfère notamment à son très beau livre (qu’avec Kyra, nous avions offert en clin d’œil à notre mère pour Noël il y a deux ans…), Style et allures. En voici des bribes pour ébaucher cet article:
styles-et-allures-couv

« Célèbre mannequin, Cristina met depuis plusieurs années son expérience de la mode et de la beauté au service des autres en tant que conseillère en images. Elle anime aussi avec succès de nombreuses émissions (Nouveau Look pour une nouvelle vie, Magnifique by Cristina!, les Reines du shopping, Cousu Main) où son enthousiasme, son rire et son accent l’ont rendue célèbre. On t’adore ma chériiiiiie! »

Dans son avant-propos, elle nous dévoile une facette d’elle-même plus sensible, touchante et personnelle.

« (…) Aujourd’hui ce ne sont pas des conseils que je vous révèle au fil de ces pages. Non, il s’agit davantage de confidences, de petits morceaux de moi dévoilés, de rencontres, de souvenirs, et de déclarations d’amour!
Oui, oui j’ai bien dit d’amour! Et plutôt trois fois qu’une!
L’amour que je voue à la mode, l’amour qui me lie à Paris, et l’amour qui m’attache à mon Brésil natal.
La mode, c’est ma passion, mon métier, et à ce titre je lui dois tant, voire tout.
Paris, c’est ma ville d’adoption, celle de laquelle je rêvais petite fille et qui m’a accueillie il y a près de trente ans.
Le Brésil, c’est mon pays, mes racines, les souvenirs heureux de l’enfance, du soleil et de la mer. Et c’est à lui que je dois le rire et l’accent que vous trouvez si exotiques!
Ce sont ces trois passions que j’ai eu envie de vous faire partager aujourd’hui dans ce livre.
Alors, (…), découvrez les vêtements, les matières, les couleurs, les créateurs que j’adore. Bref, « ma » mode, mais pas n’importe où: dans les rues et les endroits de Paris qui me sont chers.
Un slim pour traverser en courant le pont de Bir-Hakeim, un 2.55 Chanel pour un rendez-vous au Train Bleu, une blouse en soie aux motifs exotiques pour s’évader au Musée Guimet, un manteau en laine pour lutter contre les courants d’air du Palais Royal, une chemise blanche qui claque sur le vert des pelouses du jardin du Luxembourg, une robe glamour sous le pont Alexandre III la nuit venue, des talons hauts sur les pavés luisants de pluie, un chino parfait pour les couleurs chatoyantes du passage Brady, une petite veste en tweed pour découvrir la maison de Balzac… »

03-texte_eventail_double_page_blog

borsalino

Ce livre est une véritable ode à  l’élégance, un hymne au Paris chic, Paris hétéroclite, Paris poétique et inoubliable, Paris qui brille, Paris sous la pluie, au soleil ou encore dans la nuit…Ce qui est remarquable dans la personnalité de cette femme que nous ne connaissons qu’à travers les médias, c’est d’abord cette classe naturelle inlassable, cette joie de vivre communicative et si drôle, cette chaleur humaine mêlée à de hautes exigences de mode! Elle donne envie de la rencontrer, de boire un thé avec elle et de parler mode-surtout, voyages-aussi, déco et anecdotes- pourquoi pas?! Elle a quelque chose en plus que les autres, en fait elle est unique en son genre, voilà tout!

pochette
Si cet article est aussi une dédicace à Cristina Cordula par Sirenas Incaicas, il se veut aussi une autre vision sur cette femme et ce qu’elle apporte et a encore à apporter au monde de la mode et à une mode résolument différente.

D’abord, certes d’autres grands noms comme Karl Lagerfeld, Stella Mac Cartney ou encore Balmain l’année dernière se sont déjà associés à l’enseigne H&M pour des collections capsules inédites, notons tout de même qu’il fallait « oser » s’associer à Tati! Cela peut paraître anodin, voir banal ou insignifiant mais c’est une marque de réel engagement pour les autres que fait Cristina Cordula. Sans être pour autant l’abbé Pierre, elle met à la disposition du plus grand nombre, ses envies, goûts et idées chics, originales et attrayantes- et bien ça, tout le monde ne le fait pas alors, « merci ma chériiiie »!

sourire
Ensuite et c’est là que ça devient plus intéressant, grâce à son talent, son professionnalisme et son sourire, Cristina Cordula a su s’imposer tant au niveau de la mode qu’au niveau de sa côte de popularité. Elle sait être celle qui a son mot à dire sans se prendre trop au sérieux- du moins toujours dans la bonne humeur et la sympathie envers ses interlocuteurs, voire de l’empathie. Je voulais écrire cet article pour Noël afin de partager ce portrait avec vous mais aussi dans l’espoir que bientôt peut-être, l’intéressée principale le lise! (Qui ne tente rien n’a rien!!!:)) Je pense sincèrement que ma sœur et moi, avons un angle de vue commun sur la mode avec elle dans le sens que c’est avant tout quelque chose de très personnel: des souvenirs, des voyages, des histoires et c’est aussi une formidable passerelle vers les autres, vers l’échange.
Loin du narcissisme à tout-va, des selfies (qu’on fait aussi!) mais qu’on n’aime pas quand ils sont surfaits et n’ont aucun sens, plus que jamais, la mode a besoin de cette façon de partager et de s’exprimer. C’est un médium artistique comme les autres si l’on veut! Prenons ma muse par exemple: Frida Kahlo. Elle s’habillait comme elle se peignait dans ses tableaux. C’était d’ailleurs sa façon bien à elle d’être connue, reconnue et d’être elle-même. C’est en « Tehuana » (costume traditionnel, (clin d’œil à ma chihuahuita que j’aime follement!!!) que Diego Rivera la préférait, c’est comme ça qu’elle existait. Et regardons ce que ce look atypique a laissé, car bien sûr cette artiste lègue un immense patrimoine pictural derrière elle, mais son allure est toujours dans l’air du temps: on ne cesse de voir des objets et accessoires à son effigie, grâce à ses tenues et mises en beauté exubérantes. Frida Kahlo a suscité après sa mort, une véritable « Frida-Mania » (évoquée d’ailleurs lors de l’exposition du Musée de l’Orangerie, « Diego Rivera/ Frida Kahlo, l’Art en fusion, en 2013*).
Pour en revenir à Cristina Cordula, loin de la comparer à Frida- ce n’est pas le propos-, je pense qu’elle peut encore faire beaucoup pour ce milieu qui paraît trop souvent froid, superficiel, futile. Il s’agit de le rendre accessible, convivial car il doit avant tout être un plaisir, intéressant, vivant; humain en un mot! Avec son sourire, sa chaleur et son côté maternel,si jamais notre blog devait se trouver une marraine bonne fée, c’est à elle qu’on aimerait demander!
En ce qui concerne la mode, l’Amérique latine- de loin ou de près n’a pas dit son dernier mot!
*Retrouvez l’article « FRIDA KAHLO- DIEGO RIVERA, L’ART EN FUSION », Musée de l’Orangerie, Paris, le 07/11/2013″, (Archive) dans notre rubrique L’Expothèque!
Photo à la une: Cristina Cordula pose pour sa collection de Noël 2016 chez Tati, source: google images
Photo 1: Aperçu du catalogue Tati, « Noël Brésilien par Cristina Cordula », source: google images
Photo 2: Couverture de son livre « Style et Allures », éditions Larousse (essais et documents), 2014, source: google images
Photo 3: Photo tirée de son livre (cité ci-dessus), « l’éventail », p.104-105, source: google images
Photo 4: Photo tirée de son livre (cité ci-dessus), « le chino », p.24-25, source: google images
Photo 5: Photo tirée de son livre (cité ci-dessus), « la pochette », p.150-151, source: google images
Photo 6: Photo tirée de son livre (cité ci-dessus), « Et pour finir le sourire », p.208-209, source: google images

Une réaction au sujet de « Noël Brésilien par Cristina Cordula pour Tati »

  1. belle écriture, description sympa … je n’y connais rien à la mode mais ça m’a donné envie d’en savoir plus … L’artiste a-t-elle répondu ? Bon, je vais aller chez Tati 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *