[views]
Laïta: le chic parisien, l’évasion argentine (France/Argentine)

Laïta: le chic parisien, l’évasion argentine (France/Argentine)

laita
         C’est grâce à une amie qui m’a envoyé un article dans « Cheek Magazine » (du 19 février 2016) que j’ai pu découvrir pour la première fois un aperçu des créations de la marque Laïta.  Avec un titre tel que « Ses sacs à mains nous font voyager dans les Andes », je ne pouvais évidemment qu’être interpellée et curieuse! Aussi, j’ai mené ma propre petite enquête en allant d’abord sur le site très bien fait et en me rendant carrément à l’atelier (sur rendez-vous), c’était déjà en mai dernier…  Luli, la créatrice m’a reçu avec une convivialité d’un naturel déconcertant, (car pas toujours familier à Paris, qui plus est dans le monde de la création et de la mode!). J’ai donc eu un premier échange avec elle et ses collaboratrices très sympa.
NB: C’est votre première visite? N’oubliez pas d’aller lire notre A PROPOS pour en savoir plus sur l’identité de Sirenas Incaicas.
       Suite à cet entretien chaleureux, Luli m’a invité à une des soirées de ventes privées : le Pop-up store (: Point de vente éphémère) organisé à la Rotonde Stalingrad à Paris en cette fin de mois de mai. J’y suis allée accompagnée de ma sœur Kyralina et d’une amie. C’était encore un très bon moment, il y avait aussi Arnaud cette fois, le compagnon  de Luli et co-créateur de la marque Laïta. Ensemble, les créateurs ont pu parler de la marque et montrer en avant-première la nouvelle collection de sacs bien sûr, très joliment présentée avec bijoux artisanaux réalisés par Laïta et minis cactus pour décorer le tout, ainsi qu ‘un des films issus de leur web-série qui illustre leurs voyages en Argentine (retour aux sources pour Luli, née et ayant vécu et étudié en Argentine) pour trouver les plus beaux tissus: ceux qui ont valeur d’un passé inca magnifique, de traditions ancestrales et purement artisanales, qui appartiennent encore aujourd’hui à des familles indigènes qui en connaissent tous les code et secrets.  Luli et Arnaud ont l’air si passionnés et heureux dans leurs voyages alors quand on est curieux et qu’on a déjà un peu voyagé, on se reconnaît dans ces projections vidéos, (d’ailleurs souvent accompagnés de très belles bandes-sons!).

      Ils font partager un savoir-faire unique et un état d’esprit qui l’accompagne; authentique: l’envie de faire connaître leurs créations mais aussi de transmettre une démarche au plus près de l’artisanat d’art vernaculaire argentin et d’un design de sacs à mains contemporain, innovant et incontestablement élégant.  D’ailleurs, Luli a appelé sa marque « Laïta » en souvenir de sa grand-mère dont elle admirait l’élégance (c’est également mon cas! :)) j’y reviendrai dans un prochain article!).

        Il s’agit avant tout d’une jeune femme, Luli, née en Argentine, orientée et formée sur la mode et le stylisme, plus particulièrement sur l’art de la maroquinerie. Attirée par la France où ce savoir-faire est également présent, c’est là qu’elle rencontre Arnaud, jeune homme diplômé de géographie mais aussi de théâtre: deux sciences humaines différentes et complémentaires qui l’amènent à s’ouvrir à la création et à croire au potentiel de Luli dans l’aventure Laïta from Buenos Aires to Paris…Tous deux ont une véritable passion et au-delà, un discours qui a du sens: les sacs à mains Laïta ne sont pas juste des sacs fabriqués entre la France et l’Argentine, ils sont cela aussi bien sûr mais plus loin, sont un témoignage d’un échange étonnant entre deux cultures, deux patrimoines et des techniques traditionnelles propres à chacun des deux pays pour offrir un résultat final de qualité et esthétique et qui a en plus une valeur, une histoire liée à sa fabrication. Luli et Arnaud ont par conséquent une attitude éthique et responsable, en effet ils créent dans le pur respect des artisans tisseurs Argentins ainsi que dans le respect de la nature et de l’environnement en insistant par exemple sur un tannage du cuir moins polluant ou même un « tannage végétal » (tout cela est très bien expliqué sur le site de la marque).

        C’est pour tout cela que j’ai été intéressée par cette marque hors des sentiers battus, qui combine ce que j’aime et ce que je soutiens profondément. Ayant eu la chance de (re) découvrir les mondes pré-hispaniques à la fac, puis en travaillant sur une artiste telle qu’Elena Izcue, passionnée et surdouée de mode mettant au cœur de sa démarche la valorisation de l’identité péruvienne et plus largement sud-américaine par le prisme de l’archéologie pré-hispanique…
        Parce que je pars du principe que la mode n’est pas qu’un secteur du luxe parmi d’autres, c’est aussi un formidable moyen de s’exprimer comme n’importe quel art à part entière et qui permet alors de dire qui on est, d’affirmer un style avec ses propres convictions.
     Ma vie personnelle a beaucoup changé récemment (nouveau job depuis septembre, ma sœur jumelle, Kyra, partie au Pérou depuis octobre…), et si certaines femmes à des moments-clé comme ça, ont une envie soudaine de se couper les cheveux, changer de garde-robe, etc.,  pour moi la nécessité d’un nouveau sac à main est devenue évidente!  J’ai donc rendu une nouvelle visite à Laïta! J’avais déjà une idée du sac que je voulais : parmi les modèles, c’est le « Aires » qui a particulièrement retenu mon attention. En effet, ce modèle de sac à main deux en un: sac à dos également est tout à fait ingénieux, inédit, et pour un sac à dos: il parvient à combiner un usage super pratique à un aspect très chic (ce qui est rarement le cas des sacs à dos!). Il a beaucoup d’allure et de caractère et « en impose » immédiatement!  En revanche, si j’étais décidée sur le modèle, lorsque j’ai eu le choix (parmi trois que j’avais demandé à voir dont les sacs Aires « Cholita », »Hornocal » et « De las Nubes »*), c’était très difficile de ne pas hésiter! Le seul fait que Laïta donne de tels noms à ces sacs témoigne de l’importance significative liée à l’histoire et à la « personnalité » de chaque tissu originel intégré au sac. Car bien que le site soit très bien fait, les voir en vrai, c’est encore autre chose. Mais ce qui a fait pencher la balance, avant même l’un des trois sacs, c’est d’abord l’accueil hyper attentionné des deux créateurs, Luli et Arnaud qui m’a fait chaud au cœur! J’avais l’impression d’être à la fois en face de deux professionnels de la mode et en même temps d’être avec des amis! Après un petit thé et un temps pour discuter, faire connaissance, regarder, essayer…j’ai pu faire mon choix! Et j’ai suivi ma première intuition: « De las Nubes » (« Des Nuages »), rien que le nom m’a séduit directement! Sa forme « Aires » comme son nom l’indique, évoque une certaine légèreté épurée et il me fallait un motif chaud, coloré, typé pour que je me sente vraiment moi-même en changeant de sac à mains!
20161105_083712

 

        Voilà une semaine que je le porte tous les jours et suis davantage convaincue! Porté en sac à dos, c’est un véritable soulagement et je me sens d’attaque pour affronter le temps qui court du train à Paris… En sac à mains, (moi, qui avais l’habitude de porter des sacs à l’épaule), je me sens tout de suite féminine et glamour, sud-américaine et parisienne, j’adore!!! Avec Laïta, je n’ai pas fait un simple achat, mais une vraie rencontre avec des personnes qui partagent des centres d’intérêts communs avec moi dont l’artisanat latino-américain haut de gamme donc il y aura sûrement d’autres évènements à partager ensemble, d’autres pépites à savourer!
logo-laita
En photo 1: Arnaud Rouer et Luli Rodriguez Gugliotta
Source: Google images
En photo 2: Mon sac (Olyanna) « Aires, De las Nubes »
Source: photo personnelle
En photo 3: le logo de la marque Laïta
Source: Google images

2 réactions au sujet de « Laïta: le chic parisien, l’évasion argentine (France/Argentine) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *