[views]
Carolina De Cunto, la magicienne des couleurs sur cuir (Uruguay)

Carolina De Cunto, la magicienne des couleurs sur cuir (Uruguay)

carolina-pintando
        Première trouvaille digne d’une véritable pépite : les sacs à mains en cuir multicolores de la créatrice Carolina De Cunto!
NB: C’est votre première visite? N’oubliez pas d’aller lire notre A PROPOS pour en savoir plus sur l’identité de Sirenas Incaicas.
C’est Kyralina, qui à la Foire de Paris (mai 2014) est tombée amoureuse du modèle « Luciana », cuir lisse et souple noir avec aplat d’une palette colorée de rouge, mordoré et or, bords à franges…Modèle fait à la main, signé comme tous les sacs de la créatrice qui sont des pièces uniques ou des petites séries très limitées. Après moult hésitations, j’ai opté pour un modèle complètement différent! (« Indiana »), en cuir assez rigide orangé et le devant en veau laissant apparaître la matière couleur rose fushia moirée de reflets mauves irisés et orné d’une poche turquoise elle-même décorée d’un pompon à lanières en cuir. Cette petite palette colorée en mosaïque est aussi symbolique de son travail de peintre. Pour les avoir porté chacune deux ans et demi, presque sans interruption, on peut dire que la qualité y est (tant au niveau du cuir en lui-même que de la conception (fermeture éclair, etc.), ainsi que des couleurs parfaitement imperméabilisées!! (et à Paris, ça compte!)). Ils ont encore tous deux, de belles années…
    Porter un sac estampillé Carolina de Cunto, avec son logo qui fait penser à une forme décorative précolombienne (sorte de triangle spiralé), ce n’est pas anodin. En tous cas, pas pour ma sœur et moi! C’est avant tout affirmer un style, une originalité, plus encore une identité! Devant cette pléthore de sacs de grandes marques de luxe (dont parfois et même souvent à l’heure actuelle, seul le nom de la marque constitue un luxe!…). L’impression d’être complètement soi-même avec un sac unique, imaginé, créé par une âme artistique.

       Carolina de Cunto, architecte avant tout s’est toujours passionnée pour le design de mode. Elle a la chance d’avoir derrière elle un patrimoine artisanal fort: sa famille était déjà dans le travail du cuir, si caractéristique en Amérique latine notamment en Uruguay et en Argentine. Sous son nom, se cache aussi une collaboration familiale; son associé n’est autre que son frère, Nicolas, (et c’est lui que nous avions rencontré à la Foire de Paris!) pour créer ses sacs et pouvoir les montrer, les vendre. Gageons qu’il n’y a rien de mieux qu’un frère ou une sœur pour se lancer dans une affaire! …

Ainsi le travail exceptionnel de cette créatrice au sourire solaire se veut une réelle démarche artistique, au plus près des podiums de haute couture avec un style et un raffinement qui dépassent le simple artisanat contemporain. D’ailleurs, en décembre 2015, c’est aux côtés d’Agatha Ruiz de La Prada qu’on retrouve Carolina de Cunto, apportant sa fraîcheur exotique au défilé!Ses sacs sont des parures qui dessinent des allures chics et sauvages, authentiques et ultra-féminines. Ainsi, le quotidien semble frémir comme le bruissement des plumes d’un perroquet, se déchaîner comme la crinière d’un cheval de la Pampa, danser comme l’Amérique du Sud!

       De plus, en tant que jumelles, ils ont l’avantage du choix! Tellement de possibilités naissent de l’atelier de Carolina De Cunto! Aussi, nous avons choisi deux modèles complètement différents mais qui ont un sens et nous permettent de distinguer nos personnalités en nous réunissant autour d’une même marque! Chaque collection ravie nos yeux pour cette joie et fureur de vivre qui caractérise si bien le rythme de vie latino, irisé ou à écailles de cuir pour un côté sirène -amazonienne- bien sûr! Ces chef-d’œuvres à porter ne peuvent que combler las Sirenas incaicas!!!A quand les prochains?!

p1000528

En photo 1: Carolina De Cunto en train de peindre
Source: Google images

En photo 2: Kyralina et Olyanna Rubio Lopez,

Source: Photo personnelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *